Communiqués de presse

JDD 2014

Ce samedi 12 avril se tenait la Journée Détente et Découverte au cours de laquelle nous avons accueilli des jeunes villeurbannais pour leur apprendre à fabriquer et lancer des fusées à eau. C’était donc l’occasion pour eux d’aborder le sujet de l’aérospatial de manière ludique.
En conclusion, un public curieux et enthousiaste durant cette belle journée de printemps !

null

null


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

C’Space 2014

Le projet FSX-30 décollera au C’Space 2014 à Biscarrosse qui aura lieu du 23 au 30 août !


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Thales partenaire du CLES-FACIL

Le CLES-FACIL est heureux de vous annoncer que le partenariat qu’il entretient avec Thales depuis de nombreuses années est reconduit en 2014 !

Thales soutient le projet étudiant de fusée expérimentale FSX-30 qui sera lancé fin août à Biscarrosse.

Thales est un groupe d’électronique servant « cinq grands secteurs essentiels pour le développement de nos sociétés : l’Aéronautique, l’Espace, le Transport terrestre, la Sécurité et la Défense. »
Pour plus d’informations, consultez :
www.thalesgroup.com.

-www.thalesgroup.com/careers.

www.twitter.com/thalesjobs.


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Le CLES-FACIL a participé à la deuxième Rencontre des Clubs Espace

Le CLES-FACIL était présent ce samedi au musée SAFRAN pour la deuxième rencontre des clubs espace.

Après une visite du musée, nous avons présenté notre projet FSX-30 pour que Planète Sciences vérifie le bon déroulement du projet et le respect des règles de sécurité.
La date et le lieu du prochain C’Space sont désormais connus : ce sera à Biscarrosse sur le site de la DGA Essais de Missiles du 23 au 30 août 2014.

D’ici là nous devrons transformer le tube d’aluminium de cette photo en une fusée prête à décoller à 700 km/h !



Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Des nouvelles du projet fusex FSX-30

 

Voilà le plan d’ensemble de notre nouveau projet FSX-30 !

Quelques nouvelles sur l’avancement :

  • en méca, le système d’éjection de l’ogive est au stade de  la finalisation et toutes les autres parties sont en cours de mise en plan.
  • en élec, toutes les cartes sont conçues sur l’ordinateur. Il ne reste plus qu’à les réaliser.
  • en info, les membres du club sont en train d’écrire le code pour ensuite le transférer dans les cartes.

Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Le CLES-FACIL au TEDx INSA 2014

Ce jeudi a eu lieu à la rothonde le TEDx INSA sur le thème du rêve.

Tout le bureau était là pour présenter celui du CLES-FACIL. Nous avons pu échanger avec les participants de cet événement et leur faire découvrir nos activités.

Un ancien du CLES-FACIL, Julien MARTEL a également animé un TED Talks sur la capacité des machines à comprendre ce qu’elles « voient ».

Merci aux organisateurs du TEDx de nous avoir invités.



Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

FSX-30 : le nouveau projet du CLES-FACIL !

Le CLES-FACIL vous présente son nouveau projet pour 2014 !

 

 

Nom de code :        FSX-30,          pour FuSeX n°30.
En effet cette année, le club va lancer sa 30ème fusée expérimentale. L’équipe d’une dizaine de personnes travaille à la conception d’une fusée qui embarquera trois expériences :

 

  • Mesure des déformations sur le corps et les quatre ailerons de la fusée.

Le but de cette expérience est de déterminer les efforts qui s’appliquent sur la fusée. Pour cela, nous allons améliorer le système d’acquisition avec les jauges de déformation utilisé l’année dernière sur TORNADE et notamment améliorer fortement la fréquence d’échantillonnage pour accroître la qualité de la mesure.


  • Ogive éjectable de type CanSat.

L’objectif est d’éjecter l’ogive de la Fusex à l’apogée du vol puis que celle-ci soit capable de suivre une trajectoire prédéfinie pendant sa descente sous parachute. Pour mener à bien cette mission deux servomoteurs et une centrale inertielle seront utilisés.

Le mécanisme d’éjection de l’ogive n’avait pas fonctionné sur le projet précédent, nous voulons donc le repenser pour arriver à un système opérationnel en vol.

 

  • Fusée bi-étage avec séparation transversale.

La vocation de cette expérience est de créer un système fonctionnel de séparation du corps de la fusée qui soit réutilisable pour les prochains projets du club.

Sur FSX-30, la séparation aura lieu à l’apogée du vol et les deux parties du corps redescendront sous parachute.

 

FSX-30 sera construite dans un tube d’aluminium de 2 m et pèsera approximativement 13 kg. La principale innovation est l’impression 3D de pièces en plastique ABS !

 

En parallèle, le club a relancer le projet Statoréacteur : lancement prévu en 2015 ! Affaire à suivre …

Le CLES-FACIL vous souhaite une bonne année 2014 et la réussite de tous vos projets !!!


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Le projet TORNADE remporte le prix CNES !!

Ce samedi 7 décembre 2013, le président du CLES-FACIL Xavier Pichot et son trésorier Flavien DENIS sont montés à Paris présenter le projet TORNADE au Prix Espace et Industrie qui a eu lieu à la mairie du XVème arrondissement en présence des industriels :

Alcadia, Arianespace, Cnes, Europropulsion, Gifas, Safran, Sofradir et Thalès Alenia SpaceD.

La présentation a duré cinq minutes et a été suivie de questions.

Le projet TORNADE a été récompensé par le prix CNES pour sa démarche expérimentale et pour la longévité du club.

 

Pour rappel la fusex TORNADE a été conçue sur deux ans (2011-2013) et a réalisé un vol nominal au C’Space de Biscarrosse 2013. Elle embarquait 3 expériences : mesure de la force subit par l’anneau du parachute, mesure de la force et des vibrations sur les ailerons et système d’éjection de l’ogive. (pour en savoir plus : http://fr.slideshare.net/CLESFACIL/dossier-de-cloture).


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Vol nominal pour TORNADE au C’Space 2013

Notre fusée Tornade, lancée le mardi 27 août 2013 après-midi, a réalisé un vol nominal. Pour rappel, cette fusée avait pour but de mesurer la force de traction sur la sangle du parachute à son ouverture, les vibrations sur les ailerons et tester un nouveau système d’éjection d’ogive.

L’équipe du C’Space 2013 avec Geneviève Fioraso, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

L’expérience de mesure de force a correctement fonctionné. Nous avons mesuré un effort maximal à l’ouverture du parachute de 21kg. Cette valeur peut paraître faible mais nous avons plusieurs explications à cela : soit nous avons était très chanceux et le parachute s’est déployé exactement à l’apogée ou juste avant, soit le pic d’effort se trouvait entre deux instants de mesure, soit c’est le câble relié à l’éjection qui a encaissé tout l’effort jusqu’à rupture d’un des éléments de transmission (voir plus loin).

Graphe de la force mesurée sur le mousqueton du parachute au moment de son ouverture.

Les mesures effectuées sur les ailerons nous ont permis de déterminer un effort maximal, au centre de l’aileron, de 12,5kg. Malheureusement, la fréquence d’oscillation des ailerons était trop élevée par rapport à celle d’échantillonnage. Cela était due à la conception de notre système d’acquisition, nous perdions trop de temps à envoyer les données par télémesure et à les enregistrer dans la mémoire interne.
En revanche, nous pouvons faire des observations très intéressantes. Les forces aérodynamiques ont commencé à s’appliquer sur les ailerons au bout de 0,6s, ce qui correspond environ au moment où la fusée a commencé à tourner sur elle-même. De plus, on remarque un effort relativement constant jusqu’à 1,2s. Cet instant peut-être assimilé à celui où la fusée arrive à une accélération angulaire nulle, c’est-à-dire une vitesse de rotation constante. A partir de ce moment, les ailerons subissent pleinement les vibrations à une fréquence difficile à déterminer, comme expliqué ci-dessus. Enfin, on peut observer la fin des efforts sur l’aileron à 4,2s. En théorie, le propulseur termine sa poussée au bout de 3,5s. A partir de ce moment, l’accélération de la fusée est celle de la pesanteur. Or, les forces persistent, ce qui signifie que l’air continuait à contraindre les ailerons jusqu’à 4,2s. Puis, après cet instant, les efforts deviennent insignifiants (0,3kg). Les forces de l’air sur les ailerons peuvent donc être négligées en-dessous d’une certaine vitesse, à condition que la fusée soit soumise seulement à son propre poids.
Cette expérience devra être retentée l’année prochaine avec un meilleur système d’acquisition. Nous savons désormais que les jauges utilisées sont fiables. Merci à HBM.

Les jauges HBM qui nous ont permis d’effectuer nos mesures de vibrations et nos mesures d’efforts.

Merci à HBM pour leur partenariat avec nous.

Cette expérience n’a pas fonctionné. Il y a eu un problème dans la transmission de puissance mécanique. Une fois arrivés à Biscarosse, nous nous sommes rendus compte que le câble relié au système d’éjection était un tout petit peu trop court. Il a fallu rajouter une corde intermédiaire. Mais celle-ci n’était visiblement pas bien dimensionnée puisqu’elle a été sectionnée. Par contre, il est difficile de savoir si l’ogive a été déverrouillée car, bien qu’elle n’eût pas été éjectée, elle a sauté à 50cm de la fusée en atterrissant tout en cassant une goupille. Nous ne pouvons donc pas savoir si l’impact au sol suffisait pour la faire sauter ou s’il fallait qu’elle soit débloquée.

Merci à Thalès pour leur partenariat annuel.



Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Tornade volera… enfin !!

Après deux ans de travail acharné sur la petite soeur de Detrona qui nous a value les prix Planètes Sciences et Thalès Alenia Space en 2011, Tornade prendra la route de Biscarosse en août 2013 pour se révéler au grand jour face à la DGA, au CNES, à une quarantaine de clubs d’aérospatiale européens ainsi que leurs plus fidèles partenaires.

Le concept de Tornade est de proposer une version améliorée de sa grande sœur victorieuse,  pour montrer que notre association capitalise de son expérience afin de se lancer de nouveaux défis toujours plus innovants. La première innovation est une amélioration directe de l’expérience phare de Detrona consistant à mesurer la force instantanée dans l’attache du parachute afin de définir un dimensionnement précis de la sangle qui a déjà provoquée la ruine de nombreux projets suite à sa rupture en pleins vol. Nous profitons également du système de mesure mis en place par cette expérience, afin de déterminer la déformation des ailerons  lors de sa phase de poussée et ainsi de valider notre modèle numérique.

Suite à l’échec de notre système d’éjection d’ogive électro-magnétique, peu efficace face aux vibrations transversale dans la fusée, nous avons développée un nouveau système 100% mécanique libérant l’ogive du corps de la fusée par la tension de la sangle du parachute lors de son déploiement en haut de la trajectoire de la fusée. Et au vu des premiers essais, le système est prometteur !

Un système d’enregistrement vidéo stable du vol, régulée par une compensation de la rotation de la fusée a été développé avec succès, mais il ne pourra malheureusement pas être testé en vol cette année en raison de nouvelles restrictions de la DGA sur les images vidéo… secret défense impose !

Quoi qu’il en soit Tornade volera enfin cette année… car une nouvelle une équipe dynamique à repris la mains sur le projet, jusqu’au lancement final à Biscarosse !!

 

En exclusivité, la robe torsadée de notre belle tornade !

  


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Projets 2012/2013

Deux projets cette année avec d’une part, l’amélioration de la fusée Tornade, et d’autre part, une mini-fusée équipée d’un système de type hélicoptère pour l’atterrissage.

Fusex 2012-13

Dans la continuité du projet Detrona, la fusex de 2012-13 améliore les systèmes développés en 2010-11. Elle est baptisée Tornade, symbolique du retravail de Detrona.

L’expérience principale de Tornade est celle de l’ogive éjectable. L’objectif est d’utiliser la force développée lors de l’ouverture du parachute pour éjecter l’ogive en tête de fusée. Elle possède son propre parachute et devient indépendante du reste du corps de la fusée après son éjection.

Nous avons également intégré un module dans l’ogive comportant une caméra montée sur un moteur. Celui-ci est relié à un gyromètre et positionne la caméra de sorte qu’elle garde en ligne de mire un point fixe lorsque la fusée se met à tourner sur elle-même pendant la montée.

Enfin, des jauges de déformations seront placées sur les ailerons et reliées à un systèmes de stockage de données dans le but d’obtenir des informations sur l’effort qui s’appliquent sur ces ailerons.

 

Minif 2012-13

Une Mini-fusée hélico en perspective pour 2013!
Voici le nouveau projet de l’année 2012/2013 pour le CLES-FACIL, après être resté plusieurs années sur des projets de fusée-expérimentale, le club décide d’innover en construisant une fusée plus petite (~1 mètre de haut contre 2 mètres pour les fusées-expérimentale) mais pas moins spectaculaire…son système d’atterrissage sera constitué en effet de pâles rotatives !
Ces pâles se déploieront à l’apogée du vol de notre fusée qui se transformera alors en un petit hélicoptère, elles seront mise en rotation par un moteur et permettront de freiner la chute de notre fusée.

 


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Nos fusées à eau qui pètent le feu !

Comme le veut la tradition, avec l’arrivée des beaux jours le CLES-FACIL a ouvert son stand de fusées à eau pour les enfants de Villeurbanne lors du Karnaval Humanitaire et la Journée Détente et Découverte organisées par les associations insaliennes sur le campus de la Doua.

Malgré une pluie intense lors de la JDD du 5 mai 2012, les enfants de Villeurbanne étaient au rendez-vous très impatients de voir décoller leur propre fusée !

Nous profitons de cette occasion pour saluer nos deux parrains les plus fidèles depuis la création du club : le Groupe Thalès qui soutien la réalisation de tous nos projets expérimentaux, et le Centre National d'Etudes Spatiales qui nous permet de lancer ces projets lors d'une campagne expérimentale organisée chaque été sur le sol français.

Mais le meilleur reste encore à venir, puisque le CLES-FACIL sera de retour le 26 mai à l’occasion des 24h de l’INSA avec son stand de fabrication personnalisée d’autres fusées à eau mais aussi de micro-fusées qui atteignent facilement une altitude de 100 mètre pour le bonheur des petits comme des plus grands !

Pour plus de photos sur nos différents évènements, consultez notre page Facebook et surtout n’hésitez pas à poster vos commentaires !


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

La fusex Detrona du CLES-FACIL (2011) reçoit le Prix Thalès Alenia Space

Le projet Detrona a reçu au Salon de l’Espace et de l’Industrie, samedi 26 novembre à Paris, le prix Thalès Alenia Space du concours GIFAS !

Detrona était la fusée expérimentale du club développée en 2010 et 2011, lancée le 25 août dernier depuis la base de la Direction Générale de l’Armement – Essai de Missiles à Biscarosse.


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Arianespace Lancement VA 204

Le prochain décollage du lanceur Ariane 5 ECA depuis la Centre Spatial Guyanais est prévu dans la nuit du mardi 21 au mercredi 22 septembre 2011 (décalage d’une journée en raison d’un mouvement de grève au sein de la société TELESPAZIO) afin de mettre en orbite deux sattelites de télécommunications : Arabsat 5C (Astrium et Thalès Alenia Space) et SES 2 (Orbital Sciences Corp.). Suivez le lancement en direct à partir du site Video Corner de notre partenaire premium Arianespace.

C’est le 5e lancement de l’année 2011 pour l’Agence Spatiale Europénne (ESA), une année prometteuse avec à la clé la mise en opération de deux nouveaux sites de lancement pour Vega et Soyuz, respectivement lanceurs de petits et moyens sattelites, Ariane 5 étant dédiée aux gros calibres. Le lanceur spatial Soyuz, utilisé pour la mise en orbite des sattelites russes depuis 1967 au départ les station de Baikonur et Plesetsk, verra ses performances s’accroitre considérablement en partant de sa nouvelles station à Kourou, stratégique par sa position proche de l’équateur. Une version miniature du lanceur russe avait d’ailleurs été lancée le même jour que notre fusex Detrona à l’occasion du C’Space 2011 organisé par le CNES à Biscarosse.

La gamme des lanceurs européens avec Vega, Soyuz et les deux versions d'Ariane 5 actuellement en service : celle qui permet de lancer l'ATV et celle utilisée pour les satellites (Ariane 5 ECA). © Esa/Cnes/Arianespace



Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Retour victorieux de DETRONA du C’Space 2011

Le CLES-FACIL, Club d’Expérimentations Spatiales de l’INSA de Lyon, est revenu ce dimanche 28 août du C’Space 2011 avec le 1er prix Planète Sciences.

Fondé en 1967 par Alain Juge, le CLES-FACIL est le plus ancien club aérospatial de France réunissant de nombreux passionnés de l’espace venant de l’INSA de Lyon et de ses alentours. Etudiants ingénieurs, doctorants et externes contribuent aux différents projets selon leur domaine de compétence : mécanique, électronique ou informatique.

Le projet fusex (fusée expérimentale), projet annuel du CLES-FACIL, a pour objectif le développement et la construction d’un vecteur d’environ deux mètres de haut et allant jusqu’à 2000m à 600-800 km/h. Ses expériences embarquées sont testées lors de la campagne de lancement C’Space, organisée chaque année par le CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) et Planète Sciences (association de bénévoles qualifiés et passionés).

Pour la 3e fois consécutive, le C’Space s’est déroulé sur la zone d’Essai de Missiles de la DGA à Biscarosse du 20 au 27 août 2011. Un travail soutenu et beaucoup persévérance ont conduit à un véritable succès du vol de Détrona et de ses expériences, jeudi 25 août au matin. Un succès qui fut reconnu par l’attribution du prix Planète Sciences, décerné lors de la cérémonie de clôture du C’Space.

 

44 années d'aventure CLES-FACIL réunies en une seule photo - Debout : Alain Juge (Fondateur du club), Paul Profizi (Mécanique), Nicolas Praly (2005-2007), Rafik Meziani (Pôle Technique), Michal Ruzek (Président), Rémi Château (Mécanique), Damien Lieber (Vice-Président, Pôle Technique) - Accroupi : Raphael Antoine (Electronique), Sylvain Rouard (2005-2007), David Guérin (Trésorier).

 

Notre fusex a réalisé un décollage rectiligne et stable, grâce à une disposition des ailerons et une répartition des masses bien étudiée, et légèrement incliné afin de garantir la sécurité de la zone visiteurs. Detrona culmina à plus de 1000 mètres d’altitude pour réaliser un magnifique vol nominal après une ouverture de parachute fiable et précise. La télémesure nous a transmis en continu toutes les données de nos expériences vers notre station au sol, dont la force maximale subie par l’attache parachute à son ouverture : 1210N – une donnée très précieuse pour nos dimensionnements futurs.

 

Magnifique décollage de notre fusex Detrona, propulsée par un moteur fusée à poudre Barasinga (PRO54-5G classique). Ces moteurs sont exclusivement réservés aux lancements encadrés par les pyrotechniciens du CNES.

 

Detrona est une fusée très particulière : en plus de ses capteurs de forces sur l’attache parachute et sa télémesure GPS, un de ses étages est réalisé en polycarbonate transparent et embarque une mini-caméra auto-rotative. Celle-ci permet de prendre des vidéos à 360° tout au long du vol et de récupérer de précieuses et très belles images pour une future exploitation. L’année prochaine, cet étage sera muni d’un gyroscope afin de stabiliser l’image par rapport à la rotation de la fusée.

Detrona a aussi sa petite anecdote : la fusée a piqué tête la première à 45km/h en plein milieu d’un gros cratère d’obus de la zone de lancement, à quelques centimètres à peine d’une cible rouge plantée dans le sable ! Bien que cet objectif ne figurait pas au tableau de mission, voilà encore un exploit remarquable pour notre projet. Le cratère étant interdit d’accès, il nous a fallu attendre le jour suivant pour la récupérer encore humide d’une longue nuit d’averses, qui n’a cependant pas eu raison de notre électronique.

 

Notre fusex Détrona a été retrouvée au coeur d'un cratère dans la zone d'Essai de Missiles de la DGA. L'impact a séparé le corps de l'ogive plantée dans le sable, mais la fusée est intacte et toutes les données ont pu être récupérées.

 

Notre victorieuse Detrona a été ramenée intacte à l’atelier du CLES-FACIL (INSA de Lyon) après une semaine à Biscarosse et y restera pour inspirer les nouveaux membres de cette année. Nos objectifs pour 2011-2012 sont une nouvelle fusex encore plus performante, qui optimisera les expériences de Detrona tout en innovant sur d’autres aspects d’expérimentation. Le Pole Technique développera une fusée à statoréacteur en étroite collaboration avec l’ONERA et le consortium universitaire japonais UNISON, en plus d’un nanosatellite de type triple-cubesat développé avec le CNES, Novanano, l’UNISEC (Japon) et l’INSA de Lyon.

Le CLES-FACIL remercie chaleureusement ses sponsors, Thalès et l’INSA de Lyon, pour leur précieux soutien au développement de Detrona, ainsi que le CNES, la DGA et Planète Sciences pour l’organisation du C’Space et le suivi de notre fusex depuis sa première conception jusqu’à son lancement final.

Pour plus d’informations sur nos activités, vous trouverez toute notre présentation, nos actualités et nos vidéos à l’adresse : http://www.cles-facil.fr !

A bientôt pour de nouvelles aventures spatiales !

Le CLES-FACIL (Club Lyonnais d’Expérimentations Spatiales) 


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

DETRONA au C’Space 2011

l'équipe CLES-FACIL et DETRONA le matin du départ à l'INSA de Lyon

Comme chaque année, le CLES-FACIL présente son dernier projet à la campagne nationale de lancement de fusées organisée par Planète Sciences et le CNES.

Pour ce C’Space 2011, le Club présente DETRONA aux couleurs  rouge et jaune. Cette fusée embarque différentes expériences :

  • Localisation par GPS
  • Caméra video asservie en rotation
  • Détections d’efforts par jauges de contraintes

Le rendez-vous se tient sur le Centre d’Essais de Missiles de  la DGA, dans les Landes : un cadre idéal pour assurer le tir de notre projet dans les meilleures conditions possibles. Plusieurs clubs internationaux participent à la campagne :Russes,Turc, Japonais, Autrichiens, Australiens.

Nous sommes en train de qualifier la mécanique ainsi que l’électronique de la fusée avant le dernier test de simulation en vol.

L'équipe au travail, dans le mess, ce dimanche 21 août.

 

Première surprise de cette campagne : nous avons retrouvé Fabian Duschel, président fondateur de l’équipe autrichienne TU WIEN Space Team. Ce tout nouveau club réalise sa première fusex et CanSat ; une fierté pour  le CLES-FACIL car Fabian était un membre de notre équipe 2009/2010… et la qualité de leur réalisation est remarquable !

Retrouvez-nous sur notre Twitter pour un suivi en direct de notre campagne expérimentale !


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Développement de la Fusex et d’Altaïr pour leur participation à la campagne C’Space 2011

Comme chaque année, le CLES-FACIL participera à la campagne de lancement du CNES et de Planète Sciences, le C’Space 2011.

L’équipe y présentera sa dernière fusée expérimentale avec une caméra embarquée évoluée placée dans une ogive éjectable.

C'Space 2010

C'Space 2010

Le CanSat Altaïr II participera également à la compétition dans la catégorie des CanSats ComeBack.

Rendez-vous le 20 août à Biscarosse !


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

ARLISS et les Etats-Unis, c’est fini !

Communiqué de presse Altaïr, par Mathieu Riedinger

ARLISS et les Etats-Unis, c’est fini !

Dans le monde entier, des CanSats prennent leur envol, embarqués à bord de fusées expérimentales réalisées par des étudiants. De plus en plus de pays organisent des compétitions attirants des étudiants et leurs projets venant des quatre coins du globe. Les CanSats sont des nanosatellites de la taille d’une canette qui permettent aux étudiants de réaliser des projets inspirés du spatial. Ils peuvent avoir différentes missions à réaliser durant leur vol, la principale étant la « ComeBack Mission ». Le CanSat doit retourner par ses propres moyens, via ses senseurs et son algorithme dirigeant une voile de parapente, vers une cible au sol, dont seules les coordonnées GPS sont fournies à l’avance.

Altair_ARLISS_2010_CLES-FACIL_131

La compétition de CanSat ARLISS est une des plus importantes au monde. Les moyens mis en œuvre par les passionnés du spatial américains sont éblouissants. Des fusées de toutes formes et dimensions, comprenant un ou plusieurs moteurs, commerciaux ou amateurs, décollent par rafales des nombreux pas de tirs situés dans le Black Rock Desert, dans l’état du Nevada, aux USA. Des équipes du Japon, des Etats-Unis, de Norvège, de Corée et de France y ont participé du 12 au 17 septembre 2010. Une seule équipe de quatre étudiants représentait pour la première fois la France lors de cet événement majeur : le CLES FACIL de l’INSA de Lyon.

Damien, Florent, Mathieu et Rafik, membres du club de fusées de l’INSA ont tout fait pour rassembler les fonds et les moyens nécessaires pour faire voler leur projet nommé Altaïr II, durant cette compétition.

Ils sont revenus victorieux dimanche 19, leur CanSat ayant réalisé un vol nominal, après une éjection à plus de 3500m d’altitude ! Le but de la manipulation était d’éprouver un nouveau système de stabilisation, basé sur un premier parachute stabilisateur, délivrant la voile de parapente une fois le module stabilisé. Grâce à une électronique et une informatique embarquées, ainsi qu’une station de télémesure conçue et développée entièrement au club, il a été très facile de retrouver le CanSat une fois sa descente terminée. Altaïr II a parfaitement rempli sa mission du point de vue électronique, car il essayait de diriger sa voile vers la cible. Néanmoins, du fait d’un vent d’altitude élevé, le CanSat s’est retrouvé projeté loin de la cible. De plus, lors de l’éjection du parachute directionnel, celui-ci est resté accroché dans le sac du premier parachute, et ne s’est pas correctement ouverte à l’extraction. Malgré l’action cohérente des servomoteurs, les suspentes emmêlées ont empêché le bon contrôle de la voile. Le CanSat n’a ainsi pas pu atteindre la cible et s’est posé à environ 3km de celle-ci. Nous l’avons retrouvé intact malgré tout et toujours fonctionnel, et avons d’excellentes données de vol !

Le CLES FACIL revient avec une nouvelle expérience de campagne. De nouvelles idées de projets germent déjà dans la tête de ses passionnés d’aérospatial et de drones. Cela promet toujours plus d’expansion à l’internationale ainsi qu’une technologie toujours plus pointue.

Les membres du projet tiennent à remercier en particulier tous ceux qui ont rendus possible la participation à cet événement, en particulier ses Premium Partners : Arianespace, Fondation INSA Lyon, CPE Lyon, Aerazur-Zodiac Aerospace et Thales et tous ceux sans qui cette aventure n’aurait pas été possible.

Nous espérons bien sûr revenir vers Arliss dès l’année prochaine, pour de nouvelles expériences et de meilleurs résultats! Nous avons également été invité par le Dr. Shinichi, président de l’UNISEC, à participer à la compétition japonaise au printemps 2011, où nous serions les premiers étudiants européens y ayant participé !

Altair_ARLISS_2010_CLES-FACIL_141

Pour en savoir plus, suivez les liens indiqués ci-dessous.

Vous y découvrirez toutes les photos de la compétition, et la vidéo du projet Altaïr II.

Site officiel du CanSat Altaïr II

CLES-FACIL sur Twitter

Le CLES-FACIL de l’INSA

L’INSA de Lyon

Site officiel ARLISS

Le C’Space 2010 sur le site du CNES (avec vidéo)

Le C’Space sur le site de Planète Sciences

Le concept CanSat présenté sur le site du CNES

Fond d'écran Altaïr II - 1

Altaïr II

 

Nous sommes toujours à la recherche de partenaires pour nous aider à agrandir l’aspect CanSat en France et à exporter nos connaissances à l’étranger. Pour cela, n’hésitez pas à nous contacter (voir la page « Contacts » du Site officiel du CanSat Altaïr II).


Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print

Partager sur :
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • email
  • Print
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>